Les abris coulissants ou télescopiques

img-à-la-une-18

Il faut faire une différence entre les abris coulissants et les abris télescopiques : les premiers ont une partie fixe et une partie mobile, les seconds coulissent entièrement pour s’emboîter comme des poupées russes. Le choix pour un système plutôt que l’autre, se fera par rapport au budget dont on dispose.

Comment fonctionnent les abris coulissants ?

L’abri coulissant est généralement constitué de deux modules, dont un est fixe et un peu plus grand que le second, de façon à recevoir le second qui vient s’emboîter dessous.
Avec ce système vous ne pouvez découvrir qu’une partie du bassin, à moins de disposer de suffisamment de place pour installer deux paires de modules, une à chaque bout de la piscine et ainsi permettre de découvrir la totalité du plan d’eau.

Tous les types d’abris peuvent être coulissant, mais pour des raisons de manipulation, cette technique est plutôt réservée à des abris bas et semi-hauts. Les modules d’abris hauts sont trop imposants et trop lourds pour être déplacé manuellement et la motorisation se fait surtout avec les abris télescopiques. On utilise surtout des formes en dôme, légères et faciles de manipulation, mais des abris à pans coupés peuvent être coulissants.
Parce qu’un abri coulissant utilise un nombre réduit de modules, son prix est assez bon marché, du moins, moins onéreux qu’un abri télescopique.

Les abris coulissants bien souvent ne permettent pas de découvrir tout le bassin

Les abris coulissants bien souvent ne permettent pas de découvrir tout le bassin

Comment fonctionnent les abris télescopiques ?

La technologie de l’abri télescopique est d’un fonctionnement très simple : on repousse tous les modules les uns dans les autres à la manière des poupées russes. C’est une option très répandue si on dispose du budget qui peut être conséquent, quand il s’agit d’abri haut.
Suivant la longueur du bassin, le nombre de module va varier. A une extrémité, le module le plus grand est fixe tandis que les autres de tailles décroissantes, coulissent sur des rails ou sur des roulettes.

Quel que soit le type d’abri, bas, semi-haut, haut, quel que soit sa forme, dôme, pans coupés, droit, la technique est la même : les petits modules s’encastrent sous les plus grands jusqu’à ce que toute la piscine soit découverte. Pour les abris de grande taille, le déplacement des modules est motorisé parce que le poids des éléments ne permet plus de les déplacer facilement.

Les modules s’emboîtent comme des poupées russes

Les modules s’emboîtent comme des poupées russes

L’abri télescopique est très adapté aux piscines de grande taille et notamment aux bassins larges et longs (c’est le nombre de modules qui varie). Il est moins encombrant que le système coulissant puisque tous les modules viennent intelligemment se glisser sous les autres pour ne faire plus qu’un seul bloc.
On peut vraiment moduler l’ouverture de son bassin en fonction de la saison. Un seul des modules est fixe, les autres peuvent s’ouvrir selon ses envies.

Bien que la manipulation soit relativement simple et rapide grâce aux rails sur lesquels coulissent les modules, une motorisation peut aider dans le cas d’abris imposants.
Par contre, comparé aux autres techniques d’ouverture et de fermeture, l’abri télescopique coûte cher. Plus il sera grand et plus le coût augmentera proportionnellement. De plus vous avez besoin de place autour du bassin pour que le système puisse glisser dans de bonne condition. Oubliez donc un abri télescopique pour une piscine encastrée dans un recoin. Quoique dans ce cas, il y a possibilité de construire un demi abri, une partie coulissant sur les rails du sol, l’autre sur des rails fixés au mur. Ce type d’abri sur mesure reste marginal.
Enfin n’espérez pas échapper aux tracasseries administratives, il vous faut un permis de construire pour les modèles les plus grands. Seul le modèle d’abri bas télescopique peut échapper au permis de construire.

Vos commentaires ()