Piscine et abri : quelle sécurité ?

img-à-la-une-03

On n’achète pas un abri de piscine uniquement pour des questions de sécurité. Le premier critère de choix si on interroge les particuliers, c’est de pouvoir mieux profiter de la baignade durant l’année. Le coût d’un tel investissement ne serait pas justifié si l’abri n’offrait pas d’autres avantages que la sécurité. Néanmoins, un abri de piscine constitue selon la loi, un élément de sécurité s’il est conforme à la norme NF P90-309.

Que dit la norme NF P90-309 ?

Cette norme définie par la loi du 3 janvier 2003, apporte les précisons auxquelles doivent correspondre les abris pour constituer un dispositif de sécurité homologué.

  • Un abri doit empêcher l’accès des enfants de moins de cinq ans quand il est fermé, que ce soit par enjambement, escalade ou par ouverture des moyens d’accès.
  • Les éléments constituant l’abri ne doivent pas être susceptible de blesser les enfants qui cherchent à l’ouvrir, que ce soit par coupure, piqûre, cisaillement, coincement, suffocation ou étranglement.
  • Tous les éléments qui permettent d’accéder à l’abri (portes, trappes, fenêtres, parois coulissantes) doivent être équipés d’un système de verrouillage à l’épreuve d’un enfant de cinq ans. Le déverrouillage doit nécessiter deux actions consécutives ou simultanées, ou une action si la serrure est placée à une hauteur supérieure à 1,60 m. Le déverrouillage des fenêtres doit se faire uniquement de l’intérieur.
  • Les structures légères et les vérandas doivent résister au minimum à des vents de 100 km/h et à un poids de neige de 45 kg au m2.

Un abri de piscine doit supporter un poids de neige de 45 kg au m2

Un abri de piscine doit supporter un poids de neige de 45 kg au m2

Comment construire un abri aux normes de sécurité ?

  • Si vous achetez un abri chez un des grands constructeurs, vous aurez un abri répondant à la norme de 2003. Il vous suffira au moment de l’achat de vérifier que l’abri possède son certificat d’homologation qui prouve que l’abri est conforme à la norme NF P90-309.
  • Si la construction de l’abri est antérieure à la norme, ou si c’est de l’autoconstruction, vous êtes tenu par la loi de vous mettre en conformité. Vous pourrez, soit demander à votre constructeur de faire les modifications, soit les faire vous même et les faire vérifier par un contrôleur technique agréé par l’Etat. Vu le coût des modifications, il sera judicieux d’investir dans un autre système de sécurité agréé, une alarme par exemple.

En conclusion

Tous les dispositifs d’abris vendus sur le marché aujourd’hui doivent être en conformité avec la norme de sécurité de 2003. S’ils ne le sont pas, allez voir ailleurs.

Vos commentaires ()