Le local technique : le centre névralgique de votre piscine

Le local technique : le centre névralgique de votre piscine

Parmi les éléments qui jouent un rôle dans le fonctionnement d’une piscine, le local technique a une importance capitale. Destiné à héberger le système de filtration et les différents équipements déportés de votre bassin, le local technique doit être conçu avec soin pour faciliter l’utilisation de votre bassin au quotidien. Il existe différentes façons de réaliser un local technique, chacune ayant ses qualités et ses défauts.

Les différents types de local technique

Le local technique hors sol

Il consiste en un bâtiment construit à proximité du bassin, c’est la solution la plus pratique pour accéder aux différents équipements du bassin et pour effectuer les réglages et les réparations qui sont parfois nécessaires. Ce type de local nécessite donc de réaliser une construction supplémentaire, en plus du bassin, mais il est également possible d’utiliser une dépendance de l’habitation, si celle-ci est bien située par rapport au bassin.

Le local technique hors sol peut aussi servir d'espace de stockage

Le local technique hors sol peut aussi servir d’espace de stockage

Le local technique enterré ou semi-enterré

Il s’agit d’un coffre qui contient le système de filtration, à savoir la pompe et le filtre. La majeure partie est enterrée, avec la trappe d’accès qui affleure au niveau du sol. Ce type de local technique présente l’avantage de ne pas nécessiter une construction supplémentaire et représente donc une excellente solution si l’on dispose de peu d’espace. Certains modèles sont équipés d’une trappe qui imite l’aspect d’un rocher pour une meilleure intégration dans le jardin. L’inconvénient de ce type de local est qu’en cas de fuite, il risque d’être inondé, ce qui compliquera les opérations de réparation.

Le local technique enterré permet de limiter les travaux

Le local technique enterré permet de limiter les travaux

A savoir

le choix d’un local hors sol ou enterré aura une influence sur le type de pompe de filtration. Dans le cas d’un local technique hors sol, la pompe de filtration est située au-dessus du niveau de l’eau, et devra donc être auto-amorçante. Dans le cas d’un local technique enterré ou semi-enterré, la pompe est situé en-dessous du niveau de l’eau, on utilise donc une pompe centrifuge.

Bien concevoir son local technique

Un local technique ne se conçoit pas à la légère, et mieux vaut anticiper sur certaines contraintes et sur son utilisation future pour éviter les mauvaises surprises.

Le volume du local technique

Il dépend essentiellement de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Si celui-ci est uniquement dédié au dispositif de filtration, vous pourrez vous contenter d’un volume réduit. Mais pensez également lors de la conception de votre local que vous aurez peut-être envie plus tard d’ajouter de nouveaux équipements, comme, par exemple, une pompe à chaleur ou un régulateur de pH : mieux vaut prévoir large. Le local technique peut également être utilisé pour stocker les produits de traitements de l’eau, les bâches et divers accessoires, il sera dans ce cas plus volumineux.

La distance par rapport au bassin

C’est un point important, car plus votre local technique est éloigné du bassin, plus vous aurez besoin d’une pompe puissante à cause de la perte de charge. Par ailleurs, certaines pompes de filtration peuvent être assez bruyantes et gêner le confort des baigneurs si le local se trouve trop prêt du bassin. On considère généralement qu’un local technique doit être situé entre 5 et 10 m du bassin.

L’aménagement

Un local technique doit être lumineux, car il est important d’y voir clair pour éviter toute erreur de manipulation. Il doit également sec et bien aéré, surtout si vous y stockez les produits chimiques de traitement de l’eau. De plus, son accès doit être sécurisé pour éviter tout risque d’accident, notamment en présence d’enfants.

Vos commentaires ()