Robot de piscine : le robot hydraulique à pression

Robot de piscine : le robot hydraulique à pression

Appelé aussi robot pulseur, ce type de robot n’est sans doute pas le plus répandu. Plus efficace que le robot hydraulique à aspiration, il est aussi plus onéreux, et on lui préfère généralement le robot électrique qui parait plus attractif pour un coût similaire. Le robot à pression n’en reste pas moins une solution de nettoyage du bassin à ne pas négliger, si vous voulez choisir un robot fiable et efficace.

Principe de fonctionnement

Il existe deux façons d’installer un robot hydraulique à pression :

Sans surpresseur

Ce type d’installation nécessite d’avoir une prise balai qui fonctionne en refoulement et non pas en aspiration. Le robot est raccordé à la prise balai par un tuyau en PVC et fonctionne en utilisant la pression fournie par la pompe de filtration. Il est assez rare de trouver des modèles de robots à pression fonctionnant sans surpresseur, car ils sont nettement moins efficaces que les modèles avec surpresseur.

Avec surpresseur

Ce type d’installation consiste à mettre en place une dérivation sur le circuit de filtration dans le local technique. La mise en place du surpresseur sur cette dérivation permettra de multiplier la pression délivrée par la pompe de filtration. L’eau sous pression est envoyée au robot par la prise balai ou par une prise spécifique, si l’installation du robot a été prévue au moment de la construction du bassin. Cette installation nécessite l’intervention d’un professionnel.

La pression délivrée par le système permet à la fois au robot de se déplacer et d’aspirer les déchets par effet Venturi (qui transforme la pression de l’eau en aspiration). Le robot pulseur se déplace aléatoirement au fond du bassin propulsé par des jets d’eau. Son déplacement est beaucoup plus rapide que celui d’un robot à aspiration : 1 à 4 h pour nettoyer une piscine de 8 x 4 m. Ce type de robot est le plus souvent équipé de son propre dispositif de filtration, sous la forme d’un sac filtrant ou d’un filtre intégré, qui va stocker les impuretés aspirées plutôt que de les envoyer vers le filtre.

Mise en place d'un surpresseur sur une dérivation du circuit de filtration

Mise en place d’un surpresseur sur une dérivation du circuit de filtration

Avantages et inconvénients du robot pulseur

Les plus

  • Ce type de robot convient à tous les types de bassin, quelque soit la taille, la forme ou le type de revêtement.
  • Le robot pulseur est équipé de son propre dispositif de filtration autonome, ce qui évite de solliciter le système de filtration et limite l’encrassement du filtre ainsi que les risques de colmatage.
  • Le temps de nettoyage est beaucoup plus court qu’avec un robot à aspiration (1 à 4 h contre 3 à 6 pour nettoyer une piscine de 8 x 4 m).
  • Un robot à pression ne contient pas d’éléments électroniques et est donc moins sujet aux pannes qu’un robot électrique. Sa durée de vie est aussi généralement plus longue, ce qui en fait un investissement plus intéressant que le robot électrique sur le long terme.
  • Les modèles fonctionnant avec un surpresseur sont indépendants du système de filtration et peuvent être utilisé en dehors des périodes de filtration.

Les moins

  • Le coût de ce type de robot est assez élevé : entre 400 et 600 € auxquels viennent s’ajouter, le cas échéant, le coût du surpresseur et de son installation.
  • L’installation du surpresseur nécessite l’intervention d’un professionnel.
  • Le déplacement du robot étant aléatoire, il est souvent nécessaire de compléter le nettoyage manuellement dans les endroits qui ont tendance à s’encrasser.
  • Contrairement à certains robots électriques, le robot à pression ne nettoie pas les parois, ni les escaliers.

Vos commentaires ()