Le drainage, une précaution souvent indispensable

Le drainage, une précaution souvent indispensable

Avant même de commencer la construction d’une piscine, il est primordial de se poser la question de la nécessité d’un système de drainage. Si l’on peut s’en passer dans certains cas, il y a des circonstances où l’installation d’un dispositif de drainage est indispensable pour assurer la pérennité du bassin.

Dans quel cas faut-il installer un drainage ?

La mise en place d’un dispositif de drainage est destinée à évacuer les eaux qui stagnent autour et en dessous de votre bassin. En effet, il faut savoir que la poussée de l’eau contenue dans le sol est susceptible de causer des dommages irréparables à une piscine. L’installation d’un drainage est impérative dans les cas suivants :

  • Sol peu perméable : les sols de types argileux ont tendance à retenir les eaux de pluie qui vont alors stagner autour du bassin. Sans drainage, le sol gorgé d’eau va exercer une poussée sur la structure de votre piscine au risque de la déformer.
  • Présence d’une nappe phréatique : si une nappe phréatique se trouve sous votre bassin, son niveau risque de monter à la suite de précipitations et l’eau va remonter vers votre piscine. Cela peut se traduire par une pollution d’eau souterraine dans le bassin, mais la pression de l’eau peut également déplacer la piscine et causer des dégâts considérables.
  • Terrain avec dénivelé : si votre piscine est située dans une pente, l’eau de pluie provenant du haut de la pente va ruisseler et polluer votre piscine, elle risque également de s’accumuler et de provoquer une poussée qui peut aller jusqu’à déplacer votre bassin. Si votre piscine se trouve dans une cuvette, l’eau va y stagner et entrainer des pollutions ou des dégâts liés à la poussée du sol gorgé d’eau sur les parois.

Les dispositifs de drainage

Il existe différents types de drainage qui peuvent éventuellement être combinés entre eux, en fonction de la nature du terrain.

Le gravier

Le gravier est utilisé pour mettre en place un drainage de fond, ce qui est fortement recommandé, quelque soit le type de terrain et l’endroit où est placée votre piscine. Le gravier est placé au fond des fouilles, avant de couler le radier. On commence par placer un géotextile au fond des fouilles, qui empêchera le gravier de s’enfoncer dans le sol, puis on met en place une couche de gravier d’une quinzaine de centimètres d’épaisseur. Le gravier va servir à évacuer l’eau présente dans le sol et à l’empêcher de stagner sous le bassin.

Une couche de gravier constitue un bon dispositif de drainage

Une couche de gravier constitue un bon dispositif de drainage

Les tuyaux de drainage

Un tuyau de drainage consiste en un tuyau flexible d’un diamètre de 8 ou 10 cm de diamètre, il est percé de multiples petites fentes pour absorber les eaux de ruissellement qui vont ensuite être évacuées par le tuyau. Il existe deux façons d’utiliser les tuyaux de drainage :

  • Au fond : on place au fond des fouilles un ou deux tuyaux de drainage qui occupent les diagonales du bassin, ce dispositif est généralement combiné avec un lit de gravier.
  • En périphérie : Le tuyau de drainage est placé de façon à faire le tour du bassin, on le pose sur un géotextile, puis on le recouvre de gravier pour éviter qu’il ne soit bouché par la terre de remblaiement.

Un tuyau de drainage périphérique

Un tuyau de drainage périphérique

Le puits de décompression

Il s’agit généralement d’un tuyau de PVC qui est placé verticalement dans le sol à proximité du bassin, il doit descendre assez profond pour se trouver à 50 cm en dessous du point le plus bas du bassin. Il permet d’une part de contrôler le niveau d’eau présent dans le sol et, d’autre part, d’évacuer les eaux en y raccordant les drains. La mise en place d’un puits de décompression est recommandée dans les zones à risque, avec la présence d’une nappe phréatique ou de terre argileuse.

Un puits de décompression

Un puits de décompression

Vos commentaires ()