Margelle piscine : caractéristiques, pose et entretien

Margelle piscine : caractéristiques, pose et entretien

Les margelles de piscine remplissent une fonction pratique en marquant une délimitation entre le bassin et le jardin, ce qui permet de limiter l’apport d’éléments polluants, tel que la terre ou les végétaux. Mais c’est surtout pour leur dimension esthétique que les margelles sont importantes. En effet, le choix des margelles est essentiel car elles peuvent donner une réelle personnalité à votre bassin.

Le choix du matériau

Les matériaux industrialisés

Pierre reconstituée, béton, bois composite… ces matériaux ont les faveurs du public pour leur simplicité d’usage. Ce type de margelles est généralement traité de façon à être antidérapant, leur texture est agréable, elles résistent au gel et elles sont faciles à entretenir. Autant de qualités qui expliquent leur popularité, d’autant plus que la variété de formes et de teintes disponible sur le marché est quasiment infinie.

Les matériaux naturels

La pierre et le bois sont les matériaux naturels les plus répandus, mais il existe également des alternatives originales telles que la terre cuite, la céramique ou le grès. On choisit généralement ce type de margelle pour ses qualités esthétiques car elles sont plutôt onéreuses et leur utilisation est moins simple que les margelles en matériaux industriels. Néanmoins, elles s’intègrent à merveille dans un jardin et donnent un rendu à la fois simple et chaleureux qui n’a pas d’équivalent.

Le bois, un matériau naturel au charme inégalable

Le bois, un matériau naturel au charme inégalable

Nos conseils pour la pose des margelles

  • Les margelles se posent sur une ceinture de béton qui est généralement réalisée à la fin du chantier de la piscine. Il est bien entendu indispensable que cette ceinture soit parfaitement de niveau pour éviter tout problème de pose.
  • Il est recommandé de poser les margelles avant d’avoir installé le liner pour ne pas risquer de le tacher pendant l’opération.
  • Il est préférable de poser les margelles avec une légère pente, ce qui permet l’écoulement des eaux de ruissellement vers l’extérieur du bassin et évite ainsi la pollution.
  • La ceinture de béton sur laquelle reposent les margelles doit être parfaitement nettoyée avant de procéder à la pose.
  • Avant de coller les margelles, il est recommandé de faire une première pose à sec, ce qui permet de s’assurer qu’elles seront placées de manière optimale.
  • Pour poser les margelles, on utilise du mortier ou des colles spécifiques adaptées à une utilisation en extérieur.
  • On commence par poser les margelles d’angles, puis l’on tire un cordeau entre chaque angle pour conserver un alignement parfait.
  • Le jointage des margelles est réalisé avec un mélange de ciment blanc et de sable tamisé. On choisit généralement un joint de la même couleur que les margelles. Pour des raisons esthétiques, il est préférable que la largeur des joints ne dépasse pas 1 cm.
  • Si votre piscine est entourée d’une dalle en béton, la partie de la margelle qui dépasse au-dessus de la dalle ne doit en aucune façon être collée ou scellée à la dalle, car si celle-ci venait à bouger, cela entrainerait un déplacement des margelles. Il est préférable de combler l’espace entre la dalle et les margelles par un joint de type silicone. Ce joint empêchera l’eau de s’infiltrer sous les margelles, en effet, la présence d’eau peut causer un soulèvement des margelles en cas de gel.

La pose des margelles nécessite quelques précautions

La pose des margelles nécessite quelques précautions

L’entretien des margelles

Si vos margelles sont constituées d’un matériau industrialisé comme la pierre reconstituée ou le bois composite, l’entretien est fort simple et consiste à passer régulièrement un produit d’entretien pour sol ou de l’eau savonneuse. N’utilisez pas un nettoyeur haute pression qui risquerait d’endommager vos margelles.

La pierre naturelle a tendance à se tacher et il est préférable de l’imperméabiliser à l’aide d’un produit hydrofuge. Le bois, quant à lui, se contente d’un rinçage à l’eau pour son entretien quotidien. En revanche, le bois se décolore sous l’effet des UV, c’est pourquoi il est recommander de procéder une fois par an à un nettoyage en profondeur en utilisant un dégriseur, suivi par l’application d’un saturateur pour lui redonner sa teinte.

Vos commentaires ()