Une plage de piscine en dallage

Une plage de piscine en dallage

Réaliser sa plage de piscine avec un dallage reste avant tout un choix esthétique, il existe de nombreux types de dallages, comme la pierre reconstituée, la pierre naturelle, le grès… Quelque soit le dallage que vous avez choisi la construction de la plage nécessite quelques précautions si vous souhaitez qu’elle ait une durée de vie satisfaisante.

Préparation du terrain

La première étape consiste à délimiter l’emplacement de la terrasse en marquant les angles avec des piquets entre lesquels on tend un cordeau. On procède ensuite à un décaissement du sol d’une profondeur de 20 à 30 cm pour enlever la couche de terre meuble. Après cette opération soyez particulièrement vigilant par rapport aux racines éventuellement présentes dans le sol, et assurez-vous de bien les avoir éliminées. Le sol doit être ensuite parfaitement aplani avant la mise en place du support de la plage. Dans l’idéal, le fond de la fouille doit présenter une pente de 1,5 à 2% dans la direction opposée au bassin pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie.

Pose sur une dalle de béton

Cette technique consiste à couler une dalle de béton sur laquelle on posera le dallage. Il est souvent préférable de disposer une sous-couche de gravier ou de sable avant de couler la dalle. On pose ensuite un géotextile sur le sol sur lequel on place un treillis métallique qui servira d’armature au béton. La dalle de béton doit avoir une épaisseur comprise entre 8 et 12 cm pour avoir une résistance satisfaisante et présenter une pente d’environ 2% à l’opposé du bassin pour permettre l’écoulement des eaux de pluies. Il est possible de couler la dalle en une seule fois si la plage a une faible superficie (moins de 12 m2), dans le cas contraire on coule en plusieurs fois en mettant en place des joints de dilatation.

Une fois la dalle coulée, il est indispensable d’attendre que le béton soit sec avant de poser les dalles : comptez au moins un mois. Avant de poser les dalles, il est recommandé de mettre en place une fine couche de ciment (environ 2 mm) sur le béton, ce qui optimisera l’adhérence du mortier. La pose des dalles se réalise au mortier par double-encollage, en plaçant les dalles au fur et à mesure que l’on pose le mortier.

Les dalles se posent par double encollage

Les dalles se posent par double encollage

Pose sur un lit de sable ou de gravier

Il n’est pas toujours indispensable de couler une dalle de béton pour construire sa plage de piscine en dallage. Il est possible de poser directement les dalles sur un lit de sable ou de gravier, ce qui revient nettement moins cher que de couler une dalle de béton. Ce type de support est réalisable à la condition que le terrain soit parfaitement stabilisé et ne convient pas aux dalles trop fines : il vous faudra utiliser des dalles d’au moins 3 cm d’épaisseur.

L’emplacement de la plage doit alors être délimité par une bordure (en béton, par exemple) pour stabiliser le lit de sable ou de gravier. Dans l’idéal, cette bordure doit affleurer au même niveau que les dalles de la plage. Avant de verser le sable ou le gravier, on place un géotextile (bidim) sur le sol. On pose alors le lit de sable ou de gravier par couches successives en compactant chaque couche, l’épaisseur finale du lit doit être d’une dizaine de cm. Sachez que si vous utilisez du sable, vous pouvez augmenter sa stabilité en le mélangeant avec 10% de ciment.

La pose des dalles se réalise en les frappant avec un maillet à caoutchouc pour les caler, après les avoir positionnées. Il ne faut en aucun cas marcher sur le lit de sable ou de gravier durant la pose.

Vos commentaires ()