Une terrasse de piscine en bois

Une terrasse de piscine en bois

Le bois, qu’il s’agisse de bois naturel ou de bois composite, reste l’un des matériaux les plus utilisés pour la construction des plages de piscine. Relativement simple à réaliser, une plage en bois donne un aspect naturel et chaleureux aux abords d’une piscine. Nous vous présentons dans cet article comment se déroule la construction d’une plage en bois.

La préparation du sol

Une plage en bois peut être installée sur à peu près n’importe quel type de sol, mais il est indispensable de bien préparer le terrain pour faciliter la pose et assurer la stabilité de la plage. Il faut tout d’abord délimiter l’emplacement de la terrasse avec des piquets et un cordeau. On décaisse ensuite le sol en calculant la profondeur du décaissement de façon à ce que la plage soit bien positionnée par rapport aux margelles. Après avoir aplani le sol, on pose un géotextile qui empêchera les végétaux de repousser sous la plage. Il est recommandé de recouvrir le géotextile d’une couche de sable ou de gravier qui permet d’une part de le maintenir en place, et qui, d’autre part, fera office de couche drainante.

Si le sol sur lequel vous construisez votre plage de piscine présente des risques d’instabilité, il est recommandé de couler une dalle de béton d’au moins 6 cm d’épaisseur. Bien sûr, cela augmentera sensiblement le coût des travaux. Pensez également à réaliser la dalle avec une légère pente en direction opposée du bassin pour faciliter l’évacuation des eaux de pluie.

La pose des lambourdes

La structure d’une plage en bois est constituée de chevrons de bois appelés lambourdes sur lesquels sera fixé le platelage qui sont les lames de bois constituant la partie supérieure de la plage. Les lambourdes doivent être placées de façon à être perpendiculaires aux lames du platelage. Pour assurer la stabilité des lambourdes on les positionne sur des plots, on distingue les plots maçonnés et les plots PVC :

  • Les plots maçonnés : ils sont recommandés si le sol n’est pas parfaitement stable, on les dispose à intervalle régulier de façon à ce qu’ils prennent appui en profondeur dans le sol. Il est préférable de disposer une couche de mortier sous chaque plot. Sachez que de simples parpaings peuvent faire office de plots maçonnés.
  • Les plots PVC : on les utilise sur un sol parfaitement stabilisé ou sur une dalle de béton. Le gros avantage des plots PVC est qu’ils sont réglables, ce qui permet de corriger facilement les éventuelles erreurs de niveau.

Les plots PVC présentent l'avantage d'être réglables

Les plots PVC présentent l’avantage d’être réglables

Il est recommandé de placer les plots et les lambourdes en même temps ce qui permettra de rectifier le placement des plots pour corriger un éventuel défaut de rectitude des lambourdes. Si vous réalisez une plage de grande taille nécessitant d’aligner plusieurs lambourdes, prévoyez un léger espace entre chacune d’elles, pour anticiper la dilatation du bois.

La fixation des lames

Il existe deux façons de fixer les lames sur les lambourdes :

  • Par vissage : Les lames sont fixées à la structure par des vis inoxydables. Ce type de fixation présente un inconvénient esthétique puisque les têtes de vis resteront apparentes dans les lames de bois.
  • Par clips de fixation : Ce système apparu assez récemment consiste à visser des clips sur les lambourdes, les lames viennent ensuite s’emboiter sur les clips. Toutes les terrasses en bois composite sont dotées d’un système de clips. Les clips de fixation présentent l’avantage technique de faciliter la mise en place des lames et l’avantage esthétique d’être invisibles, une fois la terrasse terminée.

Vos commentaires ()