Terrassement piscine : nos conseils

Terrassement piscine : nos conseils

Première étape de la construction d’un bassin, le terrassement est une opération qui doit être effectuée avec soin. En fonction de la spécificité du terrain et de l’emplacement du bassin, le terrassement peut être assez complexe, et il est dans ce cas préférable de s’adresser à un professionnel.

Le tracé de la piscine

Faire un tracé précis de sa piscine est une opération indispensable avant de procéder à l’excavation. Le tracé permettra non seulement de réaliser une excavation de la dimension souhaitée, mais également de visualiser les contours du bassin et de s’assurer que l’emplacement choisi est adéquat. Voici nos conseils pour réaliser un bon tracé de votre piscine :

  • Prenez des repères : Si par exemple, vous avez prévu de placer votre piscine dans le prolongement de votre maison, marquez l’emplacement des angles de votre piscine en mesurant la distance par rapport aux murs de votre habitation. Si le bassin est placé à distance de votre maison, vous pouvez utiliser les limites de votre terrain comme point de repère.
  • Effectuez un tracé précis : Marquez chacun des angles du bassin en plantant des piquets métalliques dans le sol. Si votre piscine est de forme arrondie, commencez par tracer un rectangle dont les dimensions englobent les contours du bassin. Tirez une corde entre chacun des piquets, sur la périphérie et aux diagonales, et assurez-vous que les dimensions sont correctes. Vérifiez également que les angles sont bien à 90° en mesurant les diagonales qui doivent être de même taille. Une fois les vérifications effectuées, tracez les contours du bassin avec du plâtre ou de la peinture à tracer. Notez que les piquets d’angles vous serviront de points de repère si vous montez une piscine en parpaings ou en blocs modulaires.
  • Définissez le point zéro : C’est un point de repère qui définit le point le plus haut de la structure du bassin, il correspond au niveau de l’emplacement des margelles. On utilise une lunette de géomètre pour le repérer et il servira de point de référence pendant toute la durée du chantier.

Un terrassement réussi commence par un tracé précis

Un terrassement réussi commence par un tracé précis

L’excavation

Prévoyez que l’excavation sera toujours de plus grandes dimensions que les contours de la piscine : il faut compter environ 50 cm de dégagement autour du bassin, ce qui permettra de mettre en place les canalisations et éventuellement un dispositif de drainage périphérique.

La profondeur de l’excavation est calculée à partir du point zéro, elle correspond à la profondeur du bassin, additionnée de l’épaisseur du radier. S’il ne s’agit pas d’un bassin à fond plat, prenez des repères pour marquer le dénivelé du fond, puis commencez par creuser la partie la moins profonde.

A prévoir avant l’excavation

  • L’accès au chantier : la réalisation de l’excavation nécessite l’utilisation d’engins de terrassement, prévoyez que ces machines doivent pouvoir accéder aux chantiers et se déplacer sans trop de difficultés.
  • Le stockage et l’évacuation de la terre : le volume de terre extraite lors du terrassement peut être jusqu’à deux fois plus important que le volume de l’excavation proprement dite. Ce phénomène, appelé le foisonnement nécessite de prévoir une espace suffisant pour stocker la terre, si vous ne disposez pas de l’espace nécessaire sur votre terrain, il vous faudra penser à une solution d’évacuation.
  • Présence de roche dans le sol : elle va nécessiter l’utilisation d’un brise-roches, ce qui va augmenter le coût et la durée du chantier.
  • Sol non perméable ou nappe phréatique : dans les deux cas, la mise en place d’un système de drainage est nécessaire. Il permettra, dans un premier temps, d’éviter que le chantier ne soit inondé puis protègera le bassin contre les dégâts causées par l’eau.

Vos commentaires ()