Nos conseils pour économiser l’eau de votre piscine

Nos conseils pour économiser l'eau de votre piscine

Par définition, l’utilisation d’une piscine implique une certaine consommation d’eau, qui peut être très variable en fonction de différents paramètres. De nos jours, économiser l’eau n’est plus uniquement une question financière, c’est également un engagement personnel en faveur du développement durable. Quelques gestes simples peuvent vous permettre de limiter significativement la consommation d’eau de votre piscine.

Identifier les causes de consommation d’eau

Pour économiser l’eau d’une piscine, encore faut-il savoir pour quelles raisons celle-ci perd de l’eau. Si vous avez l’impression que votre piscine est une grande consommatrice d’eau, Il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer ce phénomène.

L’évaporation

L’évaporation naturelle de l’eau d’une piscine représente un volume beaucoup plus important que ce que l’on imagine. De nombreux facteurs font varier la quantité d’eau qui disparait quotidiennement à cause de l’évaporation : ensoleillement, taux d’humidité, vent… L’évaporation peut être très variable selon les lieux et les conditions extérieures. Pour certains, le taux d’évaporation est tel que l’on a tendance à croire à une fuite ! Le volume d’eau qui s’évapore peut varier de 15 m3 à 25 m3 par an, soit entre 15 000 et 25 000 litres d’eau. Il n’existe qu’une seule solution pour remédier à ce problème : utiliser une couverture de piscine, elle permet de diminuer le volume d’eau évaporé de plus de 70%.

Les fuites

Les fuites sont une autre cause majeure de déperdition d’eau, et il convient de les détecter le plus rapidement possible. En cas de baisse anormale du niveau d’eau, il existe plusieurs procédures qui permettent d’identifier et de localiser une fuite. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article : Fuite piscine : comment détecter et réparer. http://piscine.org/entretien-piscine/fuite-piscine/

Les éclaboussures

Plongeons dans la piscine, chahut, jeux sont des activités bien agréables, mais elles entrainent également des éclaboussures qui consomment une importante quantité d’eau. Pour limiter les déperditions d’eau liées aux éclaboussures, il est recommandé que l’écart entre le niveau de l’eau et les margelles soit de 15 à 20 cm.

Les plongeons gaspillent de l'eau

Les plongeons gaspillent de l’eau

Les gestes pour économiser l’eau

Eviter les vidanges du bassin

La vidange d’une piscine consomme une quantité d’eau considérable, il suffit de savoir qu’un mètre cube d’eau équivaut à 1 000 litres. C’est pourquoi il est important d’éviter les circonstances qui peuvent conduire à une vidange, notamment en maintenant une bonne qualité de l’eau en assurant un traitement régulier et une filtration efficace.

Limiter les contre-lavages

Si vous êtes équipé d’un filtre à sable, vous savez peut-être que le nettoyage du filtre par contre-lavage consomme une grande quantité d’eau (jusqu’à  500 litres). Pour limiter les contres-lavages, il faut réduire les risques d’encrassement du filtre, notamment en ne négligeant pas le nettoyage du bassin. Il existe également des préfiltres que l’on installe entre la pompe et le filtre, ils interceptent les impuretés et leur nettoyage demande une faible quantité d’eau.

Récupérer l’eau de pluie

La récupération de l’eau de pluie est une pratique de plus en plus courante dans le cadre du développement durable, certains fabricants de piscine proposent désormais des récupérateurs d’eau de pluie spécialement adaptés aux piscines. Le principe consiste à s’équiper d’un réservoir ou d’une citerne qui récupère l’eau de pluie qui ruisselle du toit de votre habitation et est collectée par un système de gouttière. Il est préférable de mettre en place un dispositif de filtration entre la gouttière et la cuve pour éviter la présence d’impuretés dans l’eau récupérée. L’eau de pluie ainsi collectée peut servir à réajuster le niveau du bassin en cas de besoin. Cependant, sachez que l’eau de pluie est souvent acide et qu’elle aura donc tendance à faire baisser le pH de l’eau.

Vos commentaires ()