Le bloc de filtration piscine

Le bloc de filtration piscine

On l’appelle également, bloc de filtration hors bord, filtration intégrée, ou encore bloc filtrant. Ce type de filtration est de plus en plus populaire pour sa simplicité d’utilisation. Il permet de se passer d’un encombrant local technique et évite de passer des canalisations dans son jardin, limitant ainsi les risques de fuite.

Qu’est ce qu’un bloc filtrant ?

Il s’agit d’un bloc compact qui regroupe tous les éléments de la filtration : skimmers, pompe, filtre et refoulements. Il se présente en deux parties : une partie immergée et une partie enterrée. Le bloc filtrant se pose « à  cheval » sur le rebord de la piscine, sa partie supérieure se trouvant au niveau des margelles, la partie enterrée est intégrée sous la plage, tandis que la partie immergée se trouve à l’intérieur du bassin.

Pour les modèles de base, la partie immergée du bloc filtrant intègre deux skimmers, placés de chaque coté, un panier ramasse-feuilles, un filtre à cartouche ou une poche filtrante, et une bouche de refoulement. La partie enterrée, quant à elle, intègre la pompe de filtration. Les blocs filtrants sont dotés d’un dispositif qui permet de brancher un appareil de nettoyage du bassin, du type robot hydraulique à aspiration. De nombreux modèles, plus élaborés, peuvent également intégrer un projecteur halogène ou à LED, un dispositif de balnéothérapie, un système d’électrolyse au sel ou une nage à contre courant. Si vous souhaitez installer un chauffage de piscine, certains modèles disposent d’une vanne qui permet d’en effectuer le raccordement.

Toute la filtration dans un seul bloc

Toute la filtration dans un seul bloc

Avantages et inconvénients des blocs de filtration

Les avantages

  • Le bloc filtrant peut s’installer sur tous les types de structures : piscines coque, maçonnées, en kit…
  • Le premier des avantages est la facilité d’installation. Ce type de filtration évite de mettre en place un local technique, donc pas de tuyauterie, pas de raccordements, pas de tranchée à creuser dans le jardin.
  • L’absence de tuyauterie et de raccordements permet d’éviter le phénomène de la perte de charge. On bénéficie ainsi de toute la puissance de la pompe de filtration, ce qui représente une économie d’énergie.
  • Les risques de fuites causés par l’endommagement des canalisations sont inexistants avce le bloc filtrant. Un réel atout, quand on sait que les fuites sur le circuit de filtration peuvent être difficiles à localiser et couteuses à réparer.
  • Les blocs filtrants sont équipés de filtres à cartouche ou de poches filtrantes qui assurent une bonne finesse de filtration.

Les inconvénients

  • Ce type de dispositif fonctionne sans bonde de fond, celle-ci a l’utilité de faciliter l’élimination des impuretés qui stagnent au fond du bassin. Elle est également bien utile lorsqu’il faut vidanger son bassin.
  • La circulation de l’eau dans le bassin n’est pas optimale. Avec un système de filtration traditionnelle, skimmers et refoulements sont respectivement placés sur les parois opposés du bassin. Le courant d’eau généré par les refoulements permet ainsi de pousser les impuretés vers les skimmers, ce qui améliore l’efficacité de la filtration. De plus, un système de filtration traditionnelle permet d’optimiser le positionnement des pièces à sceller, par exemple en plaçant les refoulements de façon à brasser l’eau dans les « zones mortes » du bassin, ce qui permet notamment une meilleure diffusion des produits de traitement de l’eau.
  • La partie immergée du bloc filtrant empiète sur le volume utilisable du bassin.
  • La pompe d’un bloc filtrant trouve dans la proximité immédiate du bassin, et bien que les fabricants fassent beaucoup d’efforts pour fabriquer des pompes de filtration assez silencieuses, elles peuvent tout de même gêner le confort des baigneurs.

Vos commentaires ()