Le filtre à diatomées

Le filtre à diatomées

Parmi les différents types de filtres existants, le filtre à diatomées est sans conteste l’un des plus performants. Son utilisation n’est pas encore très répandue dans le grand public, car elle implique quelques contraintes par rapport au filtre à sable. En revanche, l’installation d’un filtre à diatomées vous donnera une eau d’une clarté incomparable.

Comment fonctionne un filtre à diatomées ?

Les diatomées constituent le média filtrant : il s’agit de résidus de fossiles d’algues marines ou d’eau douce. Les diatomées présentent la particularité d’être extrêmement poreuses, ce qui leur donne cet exceptionnel pouvoir filtrant. Dans leur utilisation pour la filtration, les diatomées se présentent sous la forme d’une fine poudre blanche, qu’on appelle également diatomite.

Un filtre à diatomées ressemble à s’y méprendre à un filtre à sable, mais son principe de fonctionnement est différent. La cuve du filtre à diatomées contient une membrane filtrante en tissu synthétique (polyester ou nylon) ou en résine de synthèse. Les diatomées se déposent sur la membrane filtrante pour y former un « gâteau ». Lorsque la filtration est en route, l’eau du bassin est filtrée en traversant cette couche de diatomées.

La diatomite se présente sous la forme d'une poudre blanche

La diatomite se présente sous la forme d’une poudre blanche

Avantages et inconvénients du filtre à diatomées

Les avantages

  • Le premier avantage du filtre à diatomées est sa finesse de filtration exceptionnelle, de 2 à 5 microns, contre 20 à 40 microns, pour un filtre à sable.
  • La consommation d’eau d’un filtre à diatomées est beaucoup moins élevée que celle d’un filtre à sable.
  • Etant donné la grande finesse de filtration des diatomées, la surface de filtration nécessaire est moindre. De ce fait, pour un volume d’eau équivalent, un filtre à diatomées est nettement moins encombrant qu’un filtre à sable.
  • La grande finesse de filtration du filtre à diatomées permet de se passer de floculant et de limiter la consommation de produits chimiques de traitement de l’eau.

Les inconvénients

  • Le prix : Le coût d’un filtre à diatomées reste nettement plus élevé que celui d’un filtre à sable ou à cartouches.
  • Qui dit grande finesse de filtration, dit également risque de colmatage plus important. L’utilisation d’un filtre à diatomées nécessite donc des précautions particulières, il par exemple incompatible avec une eau trop calcaire. De même, l’usage de certains algicides (à  base d’ammonium quaternaire) ou le PHMB sont proscrits avec ce type de filtre.
  • A chaque lavage, on perd une partie des diatomées, ce qui nécessite d’en ajouter régulièrement et augmente le coût d’utilisation.

Bien utiliser le filtre à diatomées

  • La vitesse de filtration : Pour une bonne filtration, l’eau ne doit pas traverser les diatomées trop rapidement, la vitesse de filtration conseillée doit être inférieure à 5 m3/h/m2. Le filtre doit donc être surdimensionné par rapport au débit de la pompe. De plus, en optant pour un filtre surdimensionné on limite les risques de colmatage ainsi que la fréquence des lavages.
  • La procédure de lavage d’un filtre à diatomées consiste en un contre-lavage (ou backwash) comme pour un filtre à sable. Un contre-(lavage est nécessaire lorsque la pression au niveau du filtre (à  vérifier avec le manomètre) est d’environ 30% supérieure à la pression observée lors de la mise en service. L’opération consiste à inverser le sens de la circulation de l’eau dans le filtre, ce qui à pour effet de décoller les diatomées de la membrane filtrante, on effectue ensuite un rinçage. Cette opération est à renouveler 3 à 4 fois à chaque lavage du filtre.
  • Lors du contre-lavage une partie des diatomées est rejetée dans le circuit de filtration. Or, le rejet de diatomées dans les égouts est interdit par la loi, il faut donc placer un bac de récupération de diatomées entre le filtre et l’égout à chaque contre-lavage.
  • Le filtre doit être totalement nettoyé une fois par saison, il faut alors sortir les éléments filtrants puis les mettre à tremper dans une solution détartrante et dégraissante.

Vos commentaires ()