Filtre de piscine : les alternatives au filtre à sable

Filtre de piscine : les alternatives au filtre à sable

Le choix d’un filtre pour sa piscine est toujours l’occasion de se poser quelques questions, car chacun a ses spécificités. Même si le filtre à sable reste de loin le plus répandu, de plus en plus de particuliers se tournent vers d’autres possibilités. Quel est l’intérêt de ces autres types de filtres ? Voici quelques éléments de réponse.

Le filtre à cartouche

Un filtre à cartouche est constitué d’un corps cylindrique dans lequel se trouve la cartouche dont le rôle est de filtrer l’eau, il s’agit d’une membrane en fibres végétales ou en tissu synthétique. Cette membrane est pliée de façon à obtenir une surface de filtration maximale. La finesse de filtration de ce type de filtre varie de 15 à 30 microns, ce qui est supérieur à un filtre à sable.

Le nettoyage de la cartouche se fait en enlevant la cartouche de la cuve et en la passant au jet d’eau ou en la laissant tremper dans une solution de nettoyage. Cela présente l’inconvénient de nécessiter un démontage régulier du filtre, mais l’opération est beaucoup moins couteuse en eau que le contre-lavage d’un filtre à sable.

On a tendance à associer l’utilisation de filtres à cartouche avec des bassins de petite taille. C’est une idée reçue, car ce type de filtre peut convenir à tous les types de bassin.

Le filtre à diatomées

Un filtre à diatomées consiste en une cuve qui contient une membrane filtrante, qu’on appelle le support. Ce support est tapissé d’une poudre blanche qui provient de résidus de fossiles d’algues marines : les diatomées. C’est l’association du support et des diatomées qui donne à ce filtre une finesse de filtration exceptionnelle comprise entre 2 et 5 microns.

Tout comme le filtre à sable, le filtre à diatomées se nettoie par contre-lavage. A chaque lavage une partie des diatomées est évacuée dans les égouts, ce qui nécessite par conséquent d’ajuster régulièrement la quantité de diatomées présentes dans le filtre.

La grande finesse de filtration des filtres à diatomées présente l’inconvénient d’accroitre le risque de colmatage. Ainsi, le filtre à diatomées est incompatible avec les eaux trop calcaires. Ce type de filtre garantit néanmoins une eau d’une excellente qualité et permet de réduire l’utilisation de produits de traitement, il est en revanche plus couteux, à l’achat comme à l’utilisation, que le filtre à sable.

Les diatomées se présentent sous la forme d'une poudre blanche

Les diatomées se présentent sous la forme d’une poudre blanche

Les médias filtrants alternatifs au sable

Savez-vous que vous pouvez remplacer le sable de votre filtre par d’autres médias filtrants ? Un tel changement peut grandement améliorer la qualité de votre filtration, tout en gardant le même mode de fonctionnement de votre filtre. Il existe actuellement deux alternatives au sable qui deviennent de plus en plus populaires :

La zéolite

La zéolite est une pierre volcanique dont la porosité permet de filtrer l’eau avec une grande finesse, qui peut atteindre 5 microns. Cette finesse de filtration permet notamment de limiter le développement de certains micro-organismes et de lutter contre la prolifération des algues. De plus, la zéolithe joue un rôle de régulateur de pH. Son coût est environ deux fois plus élevé que le sable, mais elle demande moins de lavage et nécessite d’être remplacée moins souvent.

Le verre recyclé

Ce média est constitué de verre recyclé et poli sous forme de granulés, qui permet d’avoir une finesse de filtration de 15 microns. Le grand avantage du verre recyclé est que sa structure empêche la formation d’un biofilm. Le biofilm est une substance gluante générée par les bactéries qui se sont développées dans le filtre, il amène les grains de sable à s’agglomérer et nuit à l’efficacité de la filtration. Le verre recyclé reste relativement onéreux, mais il permet de bénéficier d’une excellente qualité de filtration et est totalement écologique.

Vos commentaires ()