Les paramètres de la filtration piscine

Les différents paramètres de la filtration

Mettre en place une filtration efficace consiste à trouver un équilibre entre différents paramètres. La filtration doit, en effet, avoir un débit suffisant pour que l’eau du bassin soit renouvelée en un temps donné. Mais il faut également tenir compte de la vitesse à laquelle l’eau va passer dans le filtre, qui influe énormément sur la qualité de filtration. L’adéquation entre la pompe et le filtre est donc un point essentiel.

Le débit de filtration

La première étape de l’élaboration de votre filtration consiste à calculer le débit théorique de la pompe de filtration. Celui-ci dépend du volume d’eau de votre piscine. On considère que pour une filtration efficace, la totalité de l’eau du bassin doit être totalement filtrée en 4 heures. Le débit de filtration correspond donc au volume d’eau du bassin (en m3) divisé par 4. Par exemple, pour un bassin de 50 m3, le débit théorique de filtration sera de 50/4 soit 12,5 qu’on arrondi à 13 m3/h.

Mais cela reste le débit théorique, car il faut également prendre en compte la perte de charge. Ainsi, le débit effectif de la pompe sera toujours plus élevé que le débit théorique en fonction de l’importance de la perte de charge.

La vitesse de filtration

La vitesse de filtration est un paramètre très important pour la qualité de la filtration. Elle détermine à quelle vitesse l’eau va traverser le filtre. Il existe une vitesse maximale, en fonction des différents types de filtres, exprimée en m3/h par m2 de média filtrant.

  • Pour un filtre à sable, la vitesse de filtration ne doit pas dépasser 50 m3/h/m2
  • Pour un filtre à cartouche : environ 2 m3/h/m2
  • Pour un filtre à diatomite : 5 m3/h/m2

Ainsi, un filtre sous-dimensionné par rapport au débit de filtration, ou une pompe surdimensionnée par rapport au filtre, risque de donner une vitesse de filtration trop importante, ce qui nuira à la qualité de l’eau.

Une bonne adéquation entre la pompe et le filtre est indispensable

Une bonne adéquation entre la pompe et le filtre est indispensable

La finesse de filtration

Elle s’exprime en microns et est déterminée par le média filtrant utilisé. Plus la valeur en microns est faible, plus la filtration est efficace. Par exemple, avec une finesse de filtration de 5 microns, les particules dont la taille est supérieure à 5 microns seront arrêtées par le filtre. Voici la finesse de filtration des différents médias filtrants :

  • Filtre à sable : de 30 à 40 microns
  • Filtre à cartouche : de 20 à 25 microns
  • Filtre à diatomites : environ 5 microns
  • Filtre à zéolithe : environ 5 microns
  • Verre recyclé : environ 15 microns

La durée de filtration

Dernier point pour une filtration efficace : la durée de filtration qui dépend essentiellement de la température de l’eau. En effet, plus la température de l’eau est élevée, plus les micro-organismes y prolifèrent. On considère généralement que la durée quotidienne de filtration doit être égale à la température de l’eau divisée par 2. Ainsi, pour une eau à 24°C, la durée de filtration par jour sera de 12h. Sachez que si la température de l’eau dépasse 30°C, il faut filtrer 24h/24.

La durée de filtration dépend également de la fréquentation du bassin : plus les baigneurs sont nombreux, plus il faut filtrer longtemps. Pour calculer la durée de filtration supplémentaire, on divise le nombre de baigneurs par le débit de la pompe en m3/h et on multiplie le chiffre obtenu par 2. Par exemple, pour une piscine dont la pompe de filtration a un débit de 15 m3/h, si le nombre de baigneurs est égal à 6, la durée de filtration supplémentaire sera de (6/15) x 2 = 0,8. Soit, en arrondissant, une heure de filtration supplémentaire.

Vos commentaires ()