La perte de charge, qu’est-ce que c’est ?

La perte de charge, qu'est-ce que c'est ?

Lors de l’installation de votre système de filtration, la perte de charge est un paramètre important à prendre en compte. Il s’agit d’un phénomène physique dont le principe est simple : lorsque l’eau traverse le circuit de filtration, son débit est plus ou moins ralenti selon la configuration des canalisations. La perte de charge est donc un paramètre essentiel dans le calcul du débit idéal de votre filtration.

Définition de la perte de charge

Par définition, la perte de charge est une diminution du débit de l’eau lors de son passage dans le circuit hydraulique. Il est important d’intégrer la perte de charge dans le calcul du débit de la pompe de filtration, car les fabricants donnent pour leurs pompes un débit théorique. Ainsi, une pompe dont le débit annoncé est de 20 m3/h, ne donnera, par exemple, qu’un débit effectif de 16 m3/h à cause de la perte de charge. On distingue deux causes principales à la perte de charge.

La perte de charge linéaire : elle est causée par le frottement de l’eau dans les canalisations du circuit de filtration. Plus la longueur de canalisation est importante, plus grande sera la perte de charge linéaire.

La perte de charge singulière : elle est provoquée par les différents éléments qui peuvent ralentir le débit de l’eau lors de son trajet dans les canalisations. A chaque fois que l’eau rencontrera un coude, ou devra traverser un filtre, son débit sera diminué et la perte de charge augmentera en fonction du nombre de ces obstacles.

Comment prendre en compte la perte de charge dans le calcul de la filtration ?

Il n’est pas toujours d’évaluer la perte de charge en fonction d’une installation donnée car il n’existe pas de formule magique qui permet de calculer exactement l’importance de la perte de charge. Cependant, il reste possible d’en avoir une idée globale et de l’intégrer ensuite dans le calcul du débit de sa pompe de filtration.

La perte de charge linéaire dépend de trois facteurs : la longueur des canalisations, leur diamètre et le débit de la pompe de filtration. Il est possible d’évaluer la perte de charge linéaire en fonction de ces trois paramètres, comme le montre le diagramme ci-dessous.

Diagramme perte de charge

La perte de charge singulière se calcule en fonction des différents éléments que l’eau va rencontrer en traversant le circuit de filtration. Ainsi, lorsque l’eau traverse un filtre à sable, la perte de charge sera comprise entre 0,5 et 0,8 bar, selon l’encrassement du filtre. Tous les éléments du circuit de filtration (vannes, skimmers, refoulements…) causent une perte de charge. Pour l’évaluer, reportez-vous aux notices des fabricants qui indiquent généralement la perte de charge inhérente à leurs différents produits.

Nos conseils pour limiter la perte de charge

Dans tous les cas de figure, il est préférable de limiter la perte de charge, plutôt que d’opter pour une pompe surdimensionnée pour compenser cette perte.

  • Limitez la distance entre le bassin et le local technique : elle doit, dans l’idéal, être comprise entre 5 et 10 m.
  • Privilégiez les lignes droites pour vos canalisations : évitez les coudes, et si vous êtes obligé d’en faire, privilégiez les coudes à 45° plutôt qu’à  angle droit.
  • Choisissez un diamètre de canalisation adapté à votre installation : pour une même pression, plus le diamètre des canalisations est important, plus le débit est élevé.
  • Choisissez un filtre adapté au débit de votre pompe de filtration : un filtre sous-dimensionné va augmenter la perte de charge.

Vos commentaires ()