Pompe piscine : un élément essentiel de la filtration

Pompe piscine : un élément essentiel de votre filtration

La pompe de piscine est le cœur de votre système de filtration, elle occupe un rôle essentiel en assurant la circulation de l’eau. Le choix d’une pompe adéquate aux paramètres de votre bassin vous permettra de maximiser l’efficacité de votre filtration, car utiliser un filtre de qualité ne suffit pas, il faut que tous les éléments du système de filtration forment un ensemble cohérent.

Le débit théorique de filtration idéal

Le débit de filtration s’exprime en m3/h, il est calculé en fonction du volume d’eau du bassin, mais d’autres facteurs doivent également être pris en compte. On considère généralement que la totalité de l’eau du bassin doit être recyclé en 4 heures. Le calcul de base est plutôt simple, puisqu’il suffit de diviser le volume d’eau du bassin par 4 pour obtenir le débit théorique idéal. Par exemple, pour un bassin de 40 m3, le débit de la pompe devra être de 10 m3/h (40/4). Mais il y a d’autres facteurs à prendre en compte, comme nous allons le voir dans la suite de cet article.

L’emplacement de la pompe

Un autre paramètre à prendre en compte est l’endroit où vous allez placer la pompe. Dans la grande majorité des cas, le dispositif de filtration n’est pas installé à proximité immédiate du bassin et doit parcourir un réseau de canalisation plus ou moins étendu avant d’accéder au filtre. En fonction de la distance à parcourir, du diamètre des tuyaux, de la configuration des canalisations (courbes, coudes, pentes) l’eau sera plus ou moins freinée, ce qui ralentira son débit, c’est ce que l’on appelle la perte de charge. Pour résumer, si votre filtre est éloigné de votre bassin et si vos canalisations présentent des courbes et des coudes, il vous faudra choisir une pompe d’un débit supérieur au débit théorique.

Par ailleurs, la situation de votre pompe par rapport au niveau de l’eau est déterminante pour le type de pompe dont vous aurez besoin. Si votre pompe est située au-dessous du niveau de l’eau, la circulation d’eau en direction de la pompe se fera de manière naturelle (l’eau descendra vers la pompe). En revanche, si elle est située au-dessus du niveau de l’eau, il vous faudra opter pour une pompe auto-amorçante.

La puissance de la pompe dépend aussi de la longueur des canalisations

La puissance de la pompe dépend aussi de la longueur des canalisations

L’adéquation entre la pompe et le filtre

Pour une filtration optimale vous devez choisir les caractéristiques de votre pompe en tenant compte des paramètres de votre filtre (et vice versa). En effet, le débit de votre pompe doit être adapté au filtre, car si l’eau passe trop rapidement à travers le média filtrant, elle ne sera pas correctement filtrée. On définit une vitesse de filtration maximale qui est calculée en fonction du débit de filtration et de la superficie du média filtrant, cette valeur s’exprime en m3/h/m2 et elle varie en fonction du type de média filtrant utilisé.

On considère par exemple que la vitesse de filtration ne doit pas dépasser 50 m3/h/m2 pour un filtre à sable et 5 m3/h/m2 pour un filtre à diatomées. Par exemple, si vous utilisez un filtre à diatomées qui dispose d’une surface filtrante de 4 m2, le débit maximal théorique de votre pompe pour avoir une filtration optimale sera de 20 m3/h (sans tenir compte de la perte de charge). C’est une erreur souvent commise de considérer qu’en surdimensionnant la pompe par rapport au volume du bassin, on gagnera en efficacité. C’est en réalité faux, car si le débit est trop important, c’est le contraire qui se produit.

A savoir

Un autre facteur qui influe sur le débit de l’eau est l’encrassement du filtre. En effet, plus votre filtre est encrassé plus l’eau sera ralentie lorsqu’elle le traversera. Si vous avez l’impression que votre pompe a perdu en efficacité, un filtre encrassé en est peut-être la cause.

Vos commentaires ()