L’hivernage de la piscine hors sol

L'hivernage de la piscine hors sol

Si vous possédez une piscine tubulaire ou autoportée, vous ne vous posez sans doute pas la question de l’hivernage, et vous contentez de la démonter et de la stocker en attendant le retour du printemps. En revanche, les piscines hors en bois ou en acier sont généralement destinées à rester dans le jardin durant l’hiver. Dans ce cas de figure, il est indispensable de prendre certaines précautions pour retrouver un bassin parfaitement fonctionnel quand les beaux jours reviennent.

Réussir l’hivernage d’une piscine hors sol

Tout comme pour les piscines enterrées, vous avez le choix entre un hivernage passif ou actif de votre piscine hors sol. Cependant, la grande majorité des propriétaires de piscines hors sol choisissent l’hivernage passif pour des raisons pratiques, c’est la donc la procédure que nous allons décrire dans cet article.

Rappelons tout d’abord qu’il est préférable d’hiverner sa piscine quand la température extérieure se situe aux alentours de 12°C.

1ère étape : le grand nettoyage

  • Commencez par retirer du bassin tout les accessoires, objets, jouets flottants qui restent éventuellement dans le bassin.
  • Eliminez les déchets de surface avec une épuisette, puis nettoyez totalement le fond et les parois de votre bassin en utilisant une brosse ou une éponge adaptée et en insistant au niveau de la ligne d’eau. Aspirez ensuite le fond du bassin de façon à éviter que des impuretés stagnantes ne polluent l’eau du bassin pendant que celui-ci n’est pas filtré.
  • Si vous constatez que des impuretés subsistent dans l’eau, vous pouvez procéder à un traitement choc.
  • Faites baisser le niveau d’eau en-dessous des skimmers et mettez un bouchon de colmatage au niveau de la buse de refoulement.
  • Lavez le filtre et le préfiltre, la pompe et purgez-les, faites de même avec les canalisations. Vous pouvez les mettre à l’abri en attendant la saison prochaine.
  • Ajoutez un produit d’hivernage dans l’eau de votre bassin pour éviter la prolifération d’algues, de champignons et la formation de calcaire.

Avant d'hiverner, il faut nettoyer !

Avant d’hiverner, il faut nettoyer !

2ème étape : protégez votre bassin contre le gel

Durant l’hivernage, votre piscine risque d’être abimée par le gel, L’eau augmente de volume en gelant et exerce une pression sur les parois, ce qui est susceptible d’endommager sérieusement la structure même du bassin.

Pour éviter d’être confronté à ce problème, vous pouvez poser des flotteurs d’hivernage à la surface de l’eau. Ces flotteurs sont compressibles et ils absorbent la poussée du gel. On place les flotteurs d’hivernage en les alignant de façon à ce qu’ils occupent une diagonale du bassin.

Retirez les paniers et les volets des skimmers et placez-y des gizzmos : ces accessoires se vissent dans le skimmer et protègent le skimmer et ses canalisations contre le gel.

3ème étape : bâchez votre piscine

La dernière étape consiste à protéger votre piscine avec une bâche d’hivernage. La majorité des fabricants de piscines hors-sol proposent des bâches adaptées à leurs différents modèles. Il est conseillé d’utiliser ces bâches « de marque » car il est important que les dimensions de la bâche, ainsi que le dispositif de fixation soient parfaitement adaptés à votre bassin pour une protection optimale.

L’un des problèmes fréquemment rencontrés avec les bâches est lié à l’accumulation d’eau de pluie dont le poids risque d’endommager la bâche. De nombreux modèles sont équipés d’une grille d’évacuation qui empêche l’eau de stagner. Si votre bâche n’en est pas pourvue, il existe des coussins gonflables qui, placés sous la bâche, empêcheront l’accumulation d’eau.

Vos commentaires ()