Les différentes formes d’installation

img-à-la-une-14

Si choisir son type de spa est une étape importante, définir comment on va le poser à la maison est primordial. On ne va pas avoir les mêmes états préparatoires si on installe un spa portable ou un spa encastré. Il n’est pas question d’enterrer un spa portable ou un spa gonflable ! Voyons donc un peu les différentes formes de poses que l’on peut choisir.

Le spa portable posé

Si c’est le spa que vous avez choisi, c’est la forme la plus simple pour avoir un bain à remous à la maison sans avoir à engager des travaux. Pas de mise en œuvre de chantier avec un spa posé, une simple surface plane et le tour est joué. Qu’il soit gonflable ou en acrylique, ce sont les deux formes de spas les plus proposés sur le marché.

Mais vous pouvez aussi opter pour une forme de spa moins connue, qui nous vient des pays nordiques, le spa en bois. Beaucoup plus esthétique, il demande aussi beaucoup plus d’entretien. Si vous l’installez à l’extérieur, vous devrez prévoir de le revernir régulièrement pour protéger le bois des agressions du soleil notamment.
Le spa posé a un avantage non négligeable, c’est d’avoir une certaine hauteur hors-sol et donc d’être difficile d’accès pour les enfants en bas âge, ce qui évite les risques de chute et de noyade.

Le spa en bois ou spa scandinave

Le spa en bois ou spa scandinave est une autre alternative de spas posés

Le spa semi-enterré

Ce type de pose ne convient qu’aux spas encastrables. Vous n’aurez donc le choix, qu’entre des spas préfabriqués en acryliques ou en polyester, et des spas en maçonnerie.
En ce qui concerne les spas préfabriqués, toutes les formes sont encastrables, même les spas de nage. Dans la mesure où, une pose semi-enterrée a essentiellement pour but de mettre en valeur le spa, il faudra vous tourner vers des matériaux de qualité. Pas question de regarder alors sur l’aspect financier. Si vous voulez faire des économies, restez sur un spa hors-sol posé.

Si vous optez pour un spa maçonné, le choix des matériaux de finition est large. Vous pouvez utiliser de la mosaïque, de la pierre, du liner. Ce qui compte c’est le résultat final de l’intégration du spa dans votre environnement. Le spa semi-enterré vise l’esthétisme.
Le choix d’une telle pose, c’est avant tout l’accessibilité. Plus besoin d’échelle pour monter dans le spa, on s’y glisse directement sans effort. Le danger, c’est pour les jeunes enfants qui peuvent tomber dedans et se noyer.
L’inconvénient d’une telle installation, c’est les travaux qu’il faut engager pour préparer la zone d’encastrement et la zone technique pour les pompes et la filtration.

spa-semi-enterré

Un exemple de travaux d’esthétisme pour encastrer ce spa

Le spa enterré

C’est la solution choisie pour les spas de nage le plus souvent, et pour certains spas encastrables. L’intégration parfaite d’un spa enterré est souvent choisie pour des raisons d’esthétisme et pour donner de la plus-value à l’habitation. C’est plutôt une solution d’intérieur, quoiqu’on puisse l’envisager pour une terrasse d’extérieur.

Tous les matériaux sont envisageables : spas préfabriqués en acrylique ou en polyester, mais aussi spas en béton avec une décoration en céramique, pâtes de verre, en pierre ou tout simplement avec un liner synthétique.
Le spa enterré permet une accessibilité maximum. On y entre comme dans une piscine, mais pas question d’y plonger, la profondeur d’un spa est toujours réduite. C’est aussi la forme d’intégration qui demande une surveillance accrue des jeunes enfants qui peuvent chuter dedans.

Un spa encastrable

Un spa encastrable est toujours d’un esthétisme parfait

En conclusion

Le choix de l’intégration de votre spa dépendra de votre pratique. Si c’est pour profiter de la relaxation à coûts modérés, un spa posé fait l’affaire. Si c’est pour l’esthétisme, un spa semi-enterré ou enterré sera mieux.

Vos commentaires ()