Jacuzzi est un nom propre et une marque

img-à-la-une-02

En France particulièrement, on aime appeler le spa un « jacuzzi ». Il faut savoir que ce mot est un nom propre, celui de son inventeur italien, Roy Jacuzzi, et que c’est aujourd’hui encore une marque de commerce qui existe depuis 1956. Lorsqu’on emploie le mot Jacuzzi on désigne tout simplement un bain à remous ou à tourbillons.

L’histoire des Jacuzzi

C’est l’histoire de sept frères ayant quitté leur Italie du nord natale pour partir à la conquête de l’Amérique. Arrivés en Californie aux Etats-Unis, ils ont commencé dans l’aviation, pour appliquer leurs connaissances en hydraulique et en dynamique des fluides. Excellents mécaniciens, ils se taillent une solide réputation d’inventeurs en créant une hélice au dessin original, des pompes hydrauliques pour l’aviation. Ils conçoivent même le tout premier monoplan à cabine fermée pour l’US Postal.

Mais suite à l’accident d’avion qui tua l’un de leurs frères, ils abandonnèrent l’aviation pour mettre leur talent inventif au service de l’agriculture en créant, notamment, un nouveau système de pompage. L’histoire en serait restée là, des inventeurs immigrés très doués, devenus des industriels de l’agriculture, si l’un des frères Jacuzzi, Candido, n’avait pas eu un fils souffrant d’arthrite rhumatoïde, le conduisant régulièrement à l’hôpital pour recevoir des soins de balnéothérapie.
Roy Jacuzzi, l’autre frère ne tarda pas à trouver le moyen de miniaturiser sa pompe agricole en un système portable adaptable à toutes les baignoires. L’ancêtre des bains bouillonnant Jacuzzi était né.

La brève histoire des bains

L’histoire des bains est aussi vieille que le monde. Dans l’antiquité indienne on retrouve déjà des traces de baignoires avec une tuyauterie. Chez les Grecs grands amateurs d’hygiène corporelle, Hippocrate recommandait déjà les bains. Quant aux Romains, ils étaient les spécialistes du genre.

Etonnamment, et contrairement à ce que l’on entend dire, le Moyen-Age français était propre, très propre même, avec des bains publics nombreux et fort fréquentés. C’est l’Eglise qui n’en recommandait pas l’usage pour des raisons morales, le bain et la nudité pouvant être les préludes à la luxure et au stupre. C’est à la Renaissance que l’usage des bains publics se perdit, certains savants ayant décrétés que l’eau était responsable de la transmission de la lèpre, de la syphilis et quelques autres maladies.

Nos rois et autres seigneurs durent alors se frictionner d’eau de toilette et autres parfums pour compenser ce manque de bains. Il fallut attendre le XVIIIe et surtout le XIXe siècle, pour que les « hygiénistes » poussent les gens à revenir aux bains.

La brève histoire des bains

Les bains publics romains étaient une institution de la propreté

Le développement de la société Jacuzzi

C’est donc en inventant les bains bouillonnants pour soulager l’un de leur fils atteint d’une maladie chronique, que les frères Jacuzzi inventèrent ce qui allait se développer d’une manière fulgurante, la balnéothérapie individuelle. En quelques années le système s’améliora et fut commercialisé dans les milieux médicaux, jusqu’à ce que, à grands renforts de publicités, le système arriva aux oreilles d’Hollywood, et que plusieurs stars s’en équipèrent. La fortune des Jacuzzi était faite.

Candido trouva ensuite, le moyen d’intégrer totalement le système à l’intérieur d’une baignoire qui pouvait s’installer à l’intérieur d’une salle de bain ou à l’extérieur, dans le jardin. Le Jacuzzi était né et allait donner son nom à beaucoup de systèmes de spa qui n’ont jamais été de la marque Jacuzzi.
56 ans plus tard, après de multiples évolutions, le Jacuzzi est bien présent, et si l’on en croit ses fondateurs, c’est eux qui ont parlé de « Spa » pour définir leur bain bouillonnant, en référence à la ville de Spa en Belgique, haut lieu d’une source d’eau médicinale ferrugineuse.

En conclusion

L’invention du spa est un Jacuzzi qui se voulait médicinal et qui est devenu la référence en ce qui concerne la détente et la relaxation hydro.

Vos commentaires ()