Les opérations de contrôle de l’eau

img-à-la-une-27

Nous l’avons vu dans l’article précédent, les opérations d’entretien passent par une maintenance de la qualité de l’eau. Maintenir le pH, l’alcalinité et contrôler la dureté calcique de l’eau du spa est aussi important que d’entretenir le filtre et de nettoyer la cuve.

La notion d’alcalinité totale du spa

Pour que l’eau de votre spa soit en équilibre, il faut adapter les valeurs d’alcalinité totale. C’est d’ailleurs par là qu’il faut commencer, car vous ne pourrez jamais ajuster votre pH si vous sautez cette étape.

Les mesures d’alcalinité :
Cela consiste à mesurer tous les minéraux alcalins présents dans l’eau. On y trouve des carbonates, des bicarbonates et des hydroxydes.

Les valeurs de l’alcalinité du spa :
En fonction du type de désinfection employé, les valeurs mesurées ne seront pas tout à fait les mêmes :

  • Pour un spa désinfecté à l’oxygène actif ou à l’Aquagarde : les valeurs des minéraux alcalins doivent être comprises entre 30 et 160 mg/litre.
  • Pour un spa désinfecté au chlore, ou au brome : les valeurs des minéraux alcalins doivent être comprises entre 80 et 120 mg/litre.

Si les valeurs de votre alcalinité ne sont pas respectées, vous risquez des difficultés à maintenir une eau saine.

En cas d’une alcalinité totale en dessous des valeurs :

  • Les valeurs de pH ne seront pas stables.
  • L’eau peut se colorer.
  • Les pièces les plus fragiles du spa peuvent s’entartrer.
  • Possibilité d’irritations cutanées et oculaires sur les personnes sensibles.

En cas d’une alcalinité totale au dessus des valeurs :

  • Difficultés pour ajuster les valeurs de pH.
  • Possibilité que l’eau se trouble.
  • Dépôts de calcaire.
  • Possibilité d’irritations cutanées et oculaires sur les personnes fragiles.
  • Inefficacité des produits de désinfection.

La notion de pH

Rares sont ceux qui n’on jamais entendu parler des mesures du pH. On les utilise en aquariophilie, pour la piscine ou pour le spa, pour tous les milieux aquatiques sensibles où il est nécessaire de maintenir une eau en équilibre. Mais combien savent que derrière ces deux lettres se cachent les mots « Potentiel Hydrogène », et que ce potentiel hydrogène désigne la mesure des caractéristiques principales d’un liquide, en l’occurrence pour le spa, l’eau. Elle est soit alcaline soit acide.

Les mesures de pH :
Le pH se mesure sur une échelle définie de 0 à 14. Une eau avec un pH7 a atteint la neutralité. Au-dessous d’un pH7, on a une eau acide, le 0 définissant la valeur la plus acide. Au-dessus d’un pH7, on a une eau basique, le pH14 indiquant la valeur la plus alcaline.

Les valeurs du pH d’un spa :
En fonction du type de désinfection de l’eau utilisée, vous n’aurez pas les mêmes valeurs de pH. Il faut d’abord vérifier l’alcalinité totale de votre spa, ensuite vous pouvez mesurer le pH :

  • Pour un spa désinfecté à l’oxygène actif : le pH doit être compris entre 7,0 et 7,4.
  • Pour un spa désinfecté au chlore ou au brome : le pH doit être compris entre 7,2 et 7,6.
  • Pour un spa désinfecté à l’Aquagarde ou à l’Aquafinesse : le pH doit être compris entre 7,0 et 7,8.

Si les valeurs de votre pH ne sont pas respectées, vous risquez des difficultés à maintenir une eau saine.

En cas de pH trop faible (eau acide) :

  • Produit désinfectant moins efficace.
  • Corrosion de certaines pièces du spa.
  • Irritation cutanée et oculaire chez les baigneurs fragiles.

En cas de pH trop fort (eau basique) :

  • Produit désinfectant moins efficace.
  • Possibilité que l’eau se trouble.
  • Apparition de la plaque calcaire.
  • Filtre s’encrassant plus rapidement.
  • Irritation cutanée et oculaire chez les baigneurs fragiles.

La dureté calcique du spa

Mesurer la dureté calcique d’un spa, c’est connaître la concentration en sels minéraux de l’eau du spa. Parmi ces sels minéraux, on trouve le calcaire, le magnésium et les carbonates.

Les mesures de dureté calcique :
Vous pouvez faire les mesures avec un appareil électronique ou des bandelettes réactives. Cependant, les bandelettes réactives vont mesurer la dureté totale de l’eau, incluant la dureté calcique. Mesurer la dureté totale d’une eau équivaut à connaître la concentration de tous les sels minéraux, alors que mesurer la dureté calcique c’est mesurer uniquement la concentration en carbonate de calcium.

Nous nous contenterons donc de cette dureté totale de l’eau pour laquelle ont été définies des valeurs comprises entre 250 et 500 mg/litre. Et ces valeurs sont valables, que vous utilisez du chlore, du brome, de l’oxygène actif ou tout autre produit, pour désinfecter votre eau.

Si les valeurs de dureté totale ne sont pas respectées, vous risquez des difficultés à maintenir une eau saine.

En cas de dureté totale trop faible :

  • De la rouille peut apparaître à la surface de l’eau.
  • L’eau peut se troubler.
  • Des mousses peuvent apparaître à la surface de l’eau.
  • Les pièces les plus fragiles du spa peuvent laisser apparaître de la corrosion.

En cas de dureté totale trop forte :

  • Des mousses peuvent apparaître à la surface de l’eau.
  • L’eau peut se troubler.
  • Des dépôts de calcaire peuvent apparaître.
  • Des irritations cutanées et oculaires peuvent apparaître chez des personnes sensibles.

Les conséquences d’un déséquilibre de la dureté de l’eau, que ce soit en trop faible ou trop forte concentration, sont extrêmement pénalisantes. Cela entraîne une corrosion du matériel, même si le support est en ciment.

En conclusion

Bien surveiller son eau est une action primordiale lorsqu’on est l’heureux propriétaire d’un spa. Il existe sur le marché suffisamment de produits pour vous aider à faire les petites corrections d’ajustement qui seront minimes si vous maintenez une surveillance.

Vos commentaires ()