Le traitement chimique : un mal nécessaire

img-à-la-une-26

Obtenir une eau de qualité dans un milieu aquatique fermé, que ce soit dans une piscine ou dans un spa, est un travail de tous les instants. Il n’y a pas vraiment de solution miracle. Autrement dit, le traitement chimique est inévitable ! Le mieux que vous puissiez faire, c’est d’entretenir le plus régulièrement possible votre spa pour n’avoir à intervenir chimiquement le moins possible.

Les traitements chimiques disponibles pour le spa

Si vous avez une piscine, ou des connaissances pour le traitement d’un bassin traditionnel, alors elles vous seront utiles pour votre spa. Voici les différentes possibilités de traitement chimique de l’eau :

  • Le brome : c’est le moindre mal pour le spa. Rappelons que le brome est le plus adapté aux hautes températures, il est inodore et non irritant. Il se présente sous forme de pastilles ou de bâtons. Pour le diffuser dans votre spa, il existe des accessoires spécifiques, les brominateurs qui facilitent l’entretien.
  • Le chlore : souvent utilisé dans les piscines, il n’est pas très indiqué pour les spas. En premier lieu pour l’odeur que ce produit dégage. Avec les températures élevées des spas, c’est carrément incommodant. Il est vendu en pastilles, en galets ou sous forme liquide à doser dans des pompes à chlorination automatique.
  • L’électrolyse par le sel : c’est un système qu’on greffe avec la filtration. Le principe veut que de l’eau de javel soit alors produite par l’électrolyse du sel et directement injectée dans l’eau. Cela ne fonctionne réellement que si l’eau n’a pas un PH trop acide. Par ailleurs, attention aux odeurs de chlore.
  • L’ionisation : plus précisément, l’ionisation cuivre/argent. L’ionisateur, plongé dans l’eau, se charge en particules actives et participe à l’épuration de l’eau.
  • L’ozonation : c’est un dispositif qui permet une purification naturelle, sans produit chimique, et qui utilise l’air ambiant pour casser les molécules d’oxygène pour en sortir l’ozone qui, introduit dans l’eau, est à la fois un oxydant et un désinfectant. L’inconvénient, l’ozone est fragile et doit donc être produit en continu. C’est par ailleurs un système cher à l’achat.
  • Les ultra-violets : c’est un processus utilisé dans certains cas de piscines naturelles, car cela n’affecte pas la vie bactérienne aérobie. La lampe à ultra-violets débarrasse l’eau de ses impuretés dans une chambre spéciale fermée. Là encore, l’inconvénient, c’est qu’il faut un traitement en continu sous peine de voir les efforts réduits à néant.

Le brome est un produit pour les spas

Le brome est un produit pour les spas comme pour les piscines

Les traitements complémentaires

Si dans certaines situations particulières, le maintient des bons paramètres de votre eau dérape, vous pouvez utiliser des traitements de choc ponctuels :

  • Pour éliminer le tartre : en utilisant des produits anti tartre pour éliminer les dépôts. Pensez à retirer la cartouche de filtre le temps de l’opération.
  • Pour faire disparaître la mousse de surface : en utilisant des produits anti mousse. Là encore, retirez la cartouche de filtre pour ne pas la contaminer.
  • Pour éclaircir l’eau : en utilisant des floculants qui agglomèrent les minuscules particules afin qu’elles soient arrêtées par le filtre. Cela fonctionne très bien avec les matières organiques et minérales. Ne pas oublier ensuite de bien nettoyer le filtre qui aura fixé plus d’impuretés que de coutume.
  • Pour adapter le taux de PH : en utilisant un régulateur de PH. Une eau trop acide longtemps peut corroder certaines pièces du spa et le filtre se salit plus rapidement.
  • Pour redonner de l’éclat à l’acrylique du spa : en utilisant des produits à base de silicone. Vous ne pouvez faire cette opération, que le spa vidangé et vous ne pouvez le remplir qu’une fois bien séché avec chiffon doux pour enlever les résidus de silicone.

En conclusion

Pas de chlore pour les spas cela semble une évidence, et une attention de tous les instants, et tout se passera bien.

Vos commentaires ()