Brome piscine : une alternative au chlore

Brome piscine : une alternative au chlore

Parmi les produits chimiques de traitement de l’eau, le brome est l’un des plus utilisé par ceux qui ne souhaitent pas employer le chlore. Le brome a les mêmes propriétés désinfectantes que le chlore, mais il présente des caractéristiques qui rendent son utilisation plus intéressante que le chlore sous bien des aspects. Ainsi, malgré son coût plus élevé que celui du chlore, le brome est actuellement de plus en plus utilisé comme produit de traitement de l’eau.

Qu’est ce que le brome ?

Le brome est un produit issu de l’eau de mer, il appartient à la même famille chimique que le chlore : les halogènes. Il partage donc les mêmes propriétés oxydantes, désinfectantes et algicides que le chlore. Le brome se présente sous trois formes :

  • En pastilles ou galets : C’est la forme la plus utilisée, il s’agit de brome à dissolution lente que l’on place dans un brominateur.
  • En briquettes : Il s’agit de brome à dissolution rapide. On place les briquettes dans le panier du skimmer.
  • Pour une utilisation ponctuelle, il existe également du brome choc qui s’utilise dans le cadre d’un traitement curatif ponctuel. Néanmoins, le brome choc reste peu utilisé, notamment en raison de son coût.

Le brome se présente sous différentes formes

Le brome se présente sous différentes formes

Avantages du brome par rapport au chlore

  • En se dégradant dans l’eau le brome génère des bromamines qui, contrairement aux chloramines dégagées par le chlore, sont inodores, n’irritent pas la peau ou les yeux et ne provoque pas de gène respiratoire.
  • Le brome est compatible avec un pH élevé : il conserve 80% de son efficacité avec un pH égal à 8 (pour une efficacité optimale du brome il est conseillé de maintenir le pH de l’eau entre 7,5 et 8,2).
  • Contrairement au chlore le brome reste efficace avec des températures d’eau élevées, ce qui en fait un produit très utilisé pour le traitement de l’eau des spas.
  • Le brome n’est pas dégradé par les UV, il ne nécessite donc pas l’utilisation d’un stabilisant ce qui évite le risque de sur-stabilisation qui est l’un des inconvénients du chlore.

Bien utiliser le brome

Le brome est un désinfectant très efficace et bien qu’il soit de la même famille que le chlore, ses conditions d’utilisation sont différentes sur plusieurs points.

Utilisation d’un brominateur

Le brominateur est un appareil que l’on place dans le circuit de filtration, après le filtre. Il diffuse le brome de façon progressive dans l’eau du bassin, ce qui permet un traitement dit « semi-automatique ». Lorsque l’on utilise un brominateur, il est recommandé de vérifier le taux de brome dans l’eau du bassin une fois par semaine, la mesure s’effectue à l’aide de tests colorimétriques ou électrométriques. Le taux de brome doit se situer entre 2 et 3 mg/l, si le taux n’est pas correct, le brominateur est équipé d’une vanne qui permet de régler la diffusion.

Il suffit généralement de remplir le brominateur toutes les deux à trois semaines pour assurer le traitement de l’eau. L’inconvénient de l’utilisation d’un brominateur est qu’il n’est pas toujours aisé d’obtenir un taux de brome régulier.

Compatibilité du brome

  • Le brome est compatible avec tous les types de filtration et tous les revêtements.
  • Le brome est compatible avec le chlore non stabilisé, comme l’hypochlorite de calcium ainsi qu’avec l’oxygène actif, dans le cadre d’un traitement choc.
  • Le brome est incompatible avec les chlores organiques et le stabilisant (acide cyanurique).
  • Le brome ne doit jamais être mélangé avec un acide.

Vos commentaires ()