Le chlore est-il mauvais pour la santé ?

Le chlore est-il mauvais pour la santé ?

Le chlore est le produit chimique le plus utilisé pour de traitement des l’eau des piscines, car c’est un produit économique et efficace. Il est cependant l’objet de nombreuses critiques concernant ses effets sur la santé, qui vont de simples irritations à des problèmes beaucoup plus sérieux, le chlore n’a apparemment pas que des avantages. Faisons le point sur la question.

Les chloramines et leurs effets

Nous avons tous ressenti, lors d’une séance de baignade en piscine, cette odeur désagréable qui s’accompagne de picotements des yeux et d’une certaine difficulté à respirer : le responsable est le chlore, et plus précisément les chloramines. Les chloramines sont un sous-produit du chlore, elles sont générées lorsque le chlore entre en contact avec des éléments polluants azotés. Ces éléments azotés sont essentiellement amenés dans l’eau du bassin par les baigneurs, sous la forme de déchets organiques (urine, sueur, salive, résidus de la peau et du cuir chevelu…). A l’issue de leur formation, une partie des chloramines s’échappent de l’eau sous forme d’un gaz qui dégage une odeur caractéristique.

Quels sont les dangers réels ?

De nombreuses études scientifiques réalisées dans des piscines collectives concluent que les chloramines ont des effets particulièrement nocifs pour la santé et augmentent les risques de développer une des pathologies suivantes :

  • Problèmes respiratoires chroniques, tel que l’asthme
  • Allergies
  • Cancer
  • Baisse de la fertilité

Devant de telles conclusions, il y a de quoi s’alarmer, mais il ne faut pas oublier que ces études ont été réalisées dans des piscines collectives qui présentent la particularité d’être soumises à une forte fréquentation. Les risques seraient moindres dans les piscines familiales qui ne connaissent pas une utilisation aussi intense.

Néanmoins le chlore et plus particulièrement les chloramines restent un produit potentiellement toxique et il convient de remettre en cause leur utilisation dans certains cas. Les enfants en bas âge seraient notamment particulièrement sensibles aux chloramines, et il reste préférable d’opter pour un autre traitement de l’eau si vous souhaitez faire nager votre bébé.

Les piscines publiques polluées par le chlore ?

Les piscines publiques polluées par le chlore ?

Limiter la formation de chloramines

Si vous traitez votre piscine au chlore, quelques précautions peuvent vous permettre de limiter la formation de chloramines et donc d’éviter certains effets indésirables :

  • Surveiller le pH : Un pH compris entre 4 et 6 ou entre 7,5 et 9 favorise la formation de chloramines. Rappelons que la valeur idéale du pH pour une piscine se situe entre 7,2 et 7,4.
  • Maintenir une teneur en chlore correcte : On considère qu’un taux de chlore compris entre 1 et 1,5 mg/l permet une désinfection suffisante de l’eau de piscine. Il faut également savoir que le chlore a une efficacité optimale avec un pH compris entre 7,2 et 7,5 et une température de l’eau inférieure à 28°C. Si vous vous situez en dehors de ces valeurs, vous serez obligé d’augmenter la quantité de chlore pour obtenir une désinfection satisfaisante.
  • Veiller à l’hygiène des baigneurs : Les chloramines se formant essentiellement par le contact du chlore avec les déchets organiques apportés par les baigneurs, une bonne hygiène de chacun peut permettre d’en diminuer la présence. Disposer une douche à proximité du bassin et inciter les baigneurs à l’utiliser avant la baignade peut constituer une bonne prévention.

En conclusion

Le chlore n’est pas le seul produit de traitement de l’eau, et si vous vous inquiétez de ses potentiels effets néfastes, il vous est toujours possible d’opter pour un mode de traitement alternatif. Nous vous invitons à consulter notre dossier sur le traitement de l’eau pour en savoir plus les différentes alternatives au chlore.

Vos commentaires ()