Piscine au sel : comment ça marche ?

Piscine au sel : comment ça marche ?

Nous avons tous entendu parler de ces piscines qui utilisent le sel comme produit de traitement de l’eau, en réalité ce type de traitement est basé sur le principe de l’électrolyse qui permet de générer du chlore à partir du sel dissous dans l’eau du bassin. Ce système encore assez peu répandu en France est pourtant plein d’avantages et ne manquera pas de se développer dans les prochaines années.

Principe de l’électrolyse au sel

Pour traiter l’eau de sa piscine par l’électrolyse au sel, il faut tout d’abord s’équiper d’un électrolyseur. L’élément principal de cet appareil est une cellule qui est installée en by-pass sur le circuit de filtration, après le filtre. Cette cellule est équipée d’électrodes qui vont déclencher la réaction chimique au moment du passage de l’eau dans la cellule, ces électrodes se présentent le plus souvent sous la forme de plaques en titane. Par ailleurs, un boitier de contrôle électrique, placé dans le local technique, permet de piloter la cellule et d’ajuster la production de chlore.

Pour comprendre le principe de l’électrolyse au sel, il faut savoir que le sel est composé de chlore et de soude, l’électrolyse consiste à séparer ces deux éléments pour les recombiner de façon à former de l’acide hypochloreux, autrement dit, du chlore actif. Pour parvenir à obtenir cette réaction chimique, il suffit de maintenir dans la piscine, un taux de sel compris entre 3 et 4 grammes par litres, ce qui correspond en réalité à une eau très légèrement salée, sachez par exemple que l’eau de mer présente un taux de sel environ dix fois plus important.

Installation d'un électrolyseur au sel

Installation d’un électrolyseur au sel

Avantages de l’électrolyse au sel

  • Il n’y a pas besoin de rajouter constamment du sel car que le chlore actif généré par l’électrolyse se transforme naturellement en sel sous l’effet des UV, avant d’être retransformé en chlore par l’électrolyseur. Un ajustement mensuel du taux de sel suffit généralement.
  • Ce type de traitement ne nécessite l’ajout d’aucun produit chimique de traitement, il est à la fois économique et écologique.
  • Le système fonctionne automatiquement, vous n’avez pas besoin d’être présent pour ajouter des produits et votre eau sera traitée même si vous partez en vacances.
  • L’électrolyse au sel limite grandement la production de chloramines qui sont responsables des effets indésirables du chlore. Donc, pas d’odeurs désagréables, pas d’irritation de la peau ou des yeux ni d’allergies.
  • L’électrolyse au sel est compatible avec tous les types de piscines.

Conseils d’utilisation

  • L’électrolyse au sel fonctionne de façon optimale avec un pH compris entre 7,2 et 7,4. Il faut savoir que la réaction chimique qui génère le chlore produit également de la soude qui modifie le pH de l’eau. Il est donc nécessaire de surveiller régulièrement le pH, la meilleure solution consistant à s’équiper d’un régulateur automatique de pH.
  • Il est préférable de surveiller le taux de sel environ une fois par mois, notamment à la suite de pluies ou d’un contre-lavage du filtre. La plupart des électrolyseurs au sel sont équipés de dispositifs qui signalent une baisse significative du taux de sel.
  • Si vous utilisez une bâche pour piscine, veillez à utiliser une bâche translucide qui n’arrête pas les UV, sinon le chlore généré par l’électrolyse ne se retransformera pas en sel et vous risquez une sur-chloration de l’eau de votre bassin.
  • L’électrolyseur doit impérativement fonctionner en même temps que la filtration, il est donc préférable de privilégier les dispositifs qui permettent de coupler l’électrolyseur et la pompe de filtration.

Vos commentaires ()